L'hiver : nourrir & tonifier

En hiver, le Yin est à son maximum et le Yang à son minimum. Les nuits sont longues et dans la nature tout est au repos. L'Énergie est retournée dans les racines et les graines des végétaux en attendant le printemps. Ainsi, il en va de même pour l'Homme. L'activité du corps ralentit et les couches profondes de l'énergie se restructurent. C'est la période où les forces vitales de l'individu se rechargent dans leurs fondements.

 

L'hiver se divise en deux parties : la première porte le Yin à son apogée, c'est l'intériorisation de l'énergie et c'est aussi la période où il faudra nourrir le Yin.

La deuxième période fait suite à l'apogée du Yin qui, arrivé à son point culminant, va commencer à décliner tout doucement, laissant petit à petit croître de nouveau le Yang. C'est à ce moment, qu'il conviendra de commencer à tonifier le corps et son énergie.

 

L'hiver est associé à l'élément eau et aux organes Reins et Vessie.

Les Reins sont un organe particulier puisqu'il existe un Rein Yin et un Rein Yang.

Ils sont donc le lieu de la double origine du Yin et du Yang, ils représentent le pivot de ces deux pôles dans le corps.

Les Reins constituent le réservoir de la Quintessence Jing dont l'origine est double : le Jing du Ciel Antérieur ou, Énergie essentielle innée, qui provient des parents et doit être entretenu par par le Jing acquis, ou Jing Postérieur, produit de la transformation des aliments et de la respiration, ce qui fait ressortir toute l'importance des techniques respiratoires et de la diététique dans l'entretient de la vie.

De plus, l'Énergie des Reins régit les os et la moelle et communique avec le cerveau. Autrement dit, les Reins, gouvernent ce qu'il est le plus profond, le plus subtil, le plus intime, ce qui est caché et enfoui.

Ils interviennent dans les mécanismes de production du sang et contrôlent l'eau et les liquides.

Les reins abritent la volonté et c'est par eux que s'exprime notre potentiel créateur.

Nourrir Le Yin

Il conviendra d'augmenter la part de viande et de diminuer celle des légumes et des fruits. En effet, la viande nourrit plus spécifiquement la structure organique et contribue à recharger l'aspect physique de la vitalité.

Le canard, doux et légèrement frais, est particulièrement indiqué pour tonifier le Yin dans tout le corps. Le poulet, doux et légèrement tiède, réchauffe le Foyer Moyen, revitalise le Qi et renforce le Jing (essences vitales contenues dans les Reins).

Renforcer le Yang

Le mouton et le bœuf sont les plus indiqués. De saveur douce et de nature tiède, le mouton tonifie et réchauffe le Foyer Moyen (Rate-Estomac) et le Foyer Inférieur (Reins). Le bœuf, quant à lui, renforce le Rate, source de l'énergie acquise.

En général

Il conviendra de diminuer les aliments de saveur salée (rafraîchissante) et on augmentera celle des produits plus riches et de saveur amère afin d'enrichir le Yin et de consolider le Yang.

Ainsi on consommera de la semoule, des pâtes, du riz, du sarrasin, du froment et du seigle.

Parmi les oléagineux : les amandes, les noix, les cacahuètes, les noisettes.

En ce qui concerne les légumes et les féculents, on privilégiera la betterave, le chou-fleur, le chou, les épinards, les pois chiches, les flageolets, les pommes de terre, les lentilles, les haricots blancs et rouges, les châtaignes.

Pour les poissons : le thon, le maquereau, le saumon et les sardines.

Voici une première recette parfaite pour nourrir le Yin :

Brochettes de Magrets de canard aux cacahuètes

Ingrédients :

  • 4 magrets de canard
  • 100 g de cacahuètes nature mondées
  • 20 cl de lait de coco
  • 1 bouquet de coriandre
  • 1 cuil. à soupe de pâte de curry mild (en bocal)
  • sel, poivre

La recette :

  1. Faites tremper des brochettes en bois dans l’eau 10 min pour éviter qu’elles ne brûlent à la cuisson et collent aux aliments.
  2. Préparez le barbecue.
  3. Éliminez la peau et la couche de gras des magrets.
  4. Coupez-les dans la longueur en tranches de 1,5 cm de largeur.
  5. Glissez-les une par une sur les brochettes, en les piquant 2 ou 3 fois sur la brochette comme si vous les "cousiez".
  6. Salez, réservez-les sur du papier absorbant.
  7. Effeuillez la coriandre.
  8. Mixez les cacahuètes pour les réduire en poudre.
  9. Ajoutez les feuilles de coriandre pour les hacher.
  10. Mettez ce mélange dans une petite casserole posée sur un feu très doux.
  11. Ajoutez le lait de coco, le curry, salez, poivrez et mélangez.
  12. Laissez sur ce petit feu en remuant de temps en temps.
  13. Pendant ce temps, posez les brochettes 5 à 7 min sur un gril en fonte, en les retournant souvent, pour que la viande soit dorée.
  14. Servez avec un riz blanc.

Et une deuxième recette pour renforcer le Yang :

Gigot d'agneau aux flageolets

Ingrédients :

  • 250 g de flageolets secs
  • 4 belles gousses d‘ail pelées
  • 1 feuille de laurier
  • gros sel, sel fin, poivre
  • 1 gigot d'agneau de 900 g, désossé et dégraissé
  • 4 brins de romarin frais
  • 1/2 citron coupé en tranches fines
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 675 g de pommes de terre farineuses coupées en cubes de 2,5 cm de côté environ
  • 2 échalotes finement émincées
  • 4 tomates coupées en dés
  • 4 cuillères à soupe de persil plat ciselé
  • 450 g de haricots verts extra fins
  • 4 cuillères à soupe de vin rouge
  • 30 cl de bouillon d'agneau (ou de bœuf), de préférence maison

La recette (2h50) :

  1. Mettez les flageolets dans une jatte et couvrez-les d'eau froide. Laissez-les tremper 12 heures. Égouttez et rincez les flageolets. Mettez-les dans une casserole avec deux fois leur volume d‘eau froide, 2 gousses d‘ail et le laurier. Portez à ébullition sur feu moyen. Baissez le feu, couvrez et laissez frémir de 1 heure à 1 h 15, en ne salant qu'à mi-cuisson : les haricots doivent être tendres. Égouttez-les et supprimez le laurier.
  2. Pendant ce temps, préchauffez le four à 240 °C (thermostat 8). Salez et poivrez l'intérieur du gigot. Répartissez-y les aiguilles de 2 brins de romarin et les rondelles de citron. Roulez, puis ficelez le gigot. Badigeonnez-le au pinceau avec la moitié de l'huile. Salez-le et poivrez-le. Émincez le reste d'ail en éclats. Cassez le romarin restant en brindilles. Piquez régulièrement le gigot avec ces éclats et ces brindilles. Déposez-le sur une grille et placez le tout au-dessus d'un plat à four allant sur le feu. Enfournez pour 5 minutes. Baissez la température du four à 200 °C (thermostat 6/7). Poursuivez la cuisson de 25 à 50 minutes, selon le degré de cuisson désiré, en arrosant le gigot de temps en temps avec son jus (si celui-ci commence à brûler au fond du plat, ajoutez un peu d'eau chaude).
  3. Une demi-heure avant la fin de la cuisson du gigot, faites cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée 15 minutes environ, puis égouttez-les. Dans une casserole, chauffez le reste d'huile sur feu moyen. Faites-y revenir les échalotes 2 minutes en remuant. Ajoutez les tomates, remuez 3 minutes, puis incorporez les flageolets, le persil et les pommes de terre. Rectifiez l'assaisonnement et laissez mijoter jusqu'au moment de servir. Faites cuire les haricots verts 5 minutes à l'eau bouillante salée, puis égouttez-les. Réservez-les au chaud.
  4. Transférez le gigot sur une planche à découper. Couvrez-le de trois épaisseurs d‘aluminium. Laissez-le reposer jusqu'au moment de le trancher.
  5. Placez le plat contenant le jus de cuisson de la viande sur feu moyen. Ajoutez le vin et le bouillon. Portez à frémissements en grattant le fond à la spatule. Laissez réduire sur feu doux jusqu‘au moment de servir, puis rectifiez l‘assaisonnement.
  6. Découpez le gigot. Incorporez le jus rendu à celui contenu dans le plat à four. Répartissez la préparation aux flageolets dans un plat de service chaud. Disposez dessus les tranches de gigot. Servez aussitôt, avec les haricots verts à part et le jus en saucière.

BON APPÉTIT!

 

Claudia Sartori Maréchal 

L'automne, l'intériorisation du QI

L'automne appartient à l’élément métal qui est associé aux Poumons et au Gros Intestin. Le poumon est l'organe le plus en contact avec l'extérieur et contrôle la diffusion dans le corps de 3 énergies primordiales : ZONG QI (énergie des aliments combinée à celle de l'air), YING QI (énergie nourricière) et WEI QI (énergie défensive). Il gouverne la respiration et contrôle les fonctions de diffusion et de descente de l'énergie. Le Gros Intestin, quant à lui, a pour fonction principale de recevoir les aliments et les boissons transmis par l'Intestin Grêle. Après avoir réabsorbé une partie des liquides, il excrète les selles.
Les relations qui existent entre le Poumon et le Gros Intestin sont de type intérieur/extérieur. Ces relations sont très importantes pour l'accomplissement des fonctions corporelles courantes. Ainsi c'est le Qi du Poumon qui descend et fournit au Gros Intestin le Qi nécessaire à l'effort requis pour l'évacuation.
Si le Qi du Poumon est insuffisant, il ne peut fournir suffisamment de Qi au Gros Intestin et il en résulte la constipation. Cette pathologie se rencontre très fréquemment chez les personnes âgées dont le Qi du Poumon est affaibli.
Inversement, la capacité du Poumon à faire descendre le Qi dépend du rôle que joue le Gros Intestin dans sa fonction d'excrétion des déchets. Si cette fonction est altérée et que la personne souffre de constipation, la stagnation des aliments dans le Gros Intestin peut perturber la fonction de descente du Poumon et entraîner de
l'essoufflement.

Durant l'automne, l'énergie du corps retourne progressivement vers l'intérieur et se refroidit. C'est le moment où il convient plus que jamais de protéger l'organisme contre les perturbations dues au rafraîchissement du climat. Les gastro-entérites sont fréquentes en cette période de l'année, c'est pourquoi il va falloir tonifier l'énergie du Poumon et aider le corps dans son processus d'intériorisation de l'énergie. Pour cela la consommation d'aliments à saveur piquante sera diminuée car le piquant extériorise l'énergie et risque de contrarier le mouvement de retour de celle-ci vers la profondeur.

Il conviendra de consommer des produits de saveur douce et acide et de nature neutre ou tiède. La saveur acide resserre le QI et favorise son retour en profondeur. La saveur douce  permet de tonifier le QI et d'équilibrer le mouvement de descente de l'énergie. De cette façon, le QI des poumons est nourri et l'énergie suit le cours naturel de cette saison.

Quant à la nature des aliments, nous l'avons vu, il conviendra de privilégier la nature neutre et tiède, par conséquent, il est conseillé de réduire la quantité de fruits et de légumes crus, de boissons fraîches et d'aliments à nature froide.


Quels aliments consommer?

Sont à privilégier :

Les céréales telles que : l'orge, le blé complet.

Les légumes : concombre, aubergine, betterave, courge, navet, potiron, haricots blancs et rouges, lentilles, pommes de terre, choux-fleurs, châtaignes, champignons.

Les fruits : figues, coings, noix, prunes, raisins, mandarines.

 

Voici deux recettes qui vous permettront de soutenir votre corps dans son travail d'intériorisation et de renforcement de l'énergie.


Crumble aux deux raisins à la vanille

Ingrédients :

  • 500 g de raisins blancs
  • 500 g de raisins noirs
  • 100 g de cassonade
  • 1/2 c. à café rase de vanille en poudre

Pour la pâte :

  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de farine
  • 75 g de beurre mou
  • 1/2 c. à café de vanille en poudre

La recette :

  1. Dans un saladier, versez le sucre semoule, la farine, le beurre mou et 1/2 c. à café de vanille en poudre.
  2. Mélangez le tout pour obtenir une pâte puis émiettez-la du bout des doigts.
  3. Beurrez un plat à gratin et remplissez-le de grains de raisins.
  4. Saupoudrez de cassonade et d'1/2 c.à café de vanille en poudre. Recouvrez de pâte que vous répartirez en continuant à émietter du bout des doigts.
  5. Placez dans un four chaud th.6/7 (200°C) pendant 20 min puis au gril pendant 5 min pour que la pâte soit bien dorée et croustillante.
  6. Servez tiède ou froid.

Gratin d'aubergines

Ingrédients :

  • 500 gr d’aubergine
  • 5 tomates
  • 2 boules de mozzarella
  • 100 gr de parmesan râpé
  • 2 cuillères à soupe de basilic frais
  • 6 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sel fin
  • 5 à 7 tours de moulin à poivre

La recette :

  1. Préchauffez le four à 170/180°.
  2. Faites dégorger les aubergines et faites-les dorer dans 3 cuillères à soupe d’huile d’olive à la poêle. Réservez.
  3. Pelez et épépinez les tomates, coupez-les en tranches d’un demi-centimètre d’épaisseur environ.
  4. Tranchez en lamelles 2 boules égouttées de mozzarella.
  5. Mélangez le parmesan râpé avec le basilic déchiré.
  6. Dans un plat creux, superposez les couches de tomates, de mozzarella et d’aubergines, en intercalant entre chaque couche le mélange parmesan-basilic, salez, poivrez.
  7. Prévoyez de terminer par une couche d’aubergines, saupoudrez de parmesan, arrosez d’huile d’olive.
  8. Mettez au four pendant 30 minutes.

BON APPÉTIT !

 

 

Claudia Sartori Maréchal 

La 5ème saison : douceur & neutralité

La 5ème saison appartient à l'élément terre, qui est lui-même associé à la Rate et à l'Estomac. L'élément terre se trouve au centre par rapport aux autres éléments, il est un lieu de ressourcement nécessaire au départ de toutes mutations (entre autres les quatre autres saisons).

La Rate commande le transport et la transformation des aliments, elle a une fonction de ravitaillement, on dit qu'elle a la charge "des greniers et des granges". Ses fonctions sont étroitement liées à celles de l'estomac, elle permet l'extraction de l'essence des aliments et la diffuse dans tout l'organisme. Elle humidifie le corps, contrôle, dirige et intervient dans la formation du sang par l'intermédiaire duquel elle tiédit les 5 organes. Son énergie monte.

L'Estomac est appelé "la mer des liquides et des aliments". Les 5 saveurs sont élaborées à partir de lui et entretiennent les 5 organes (le foie, le cœur, la rate, le poumon, le rein)  et les 6 entrailles (la vésicule biliaire, l'intestin grêle, l'estomac, le gros intestin, la vessie et le triple réchauffeur). Il assure la fonction d'assimilation et d'élaboration des aliments. Son énergie descend.

Autrement dit, la 5ème saison est le moment idéal pour faire ses provisions d'énergie avant l'arrivée de l'automne et de l'hiver, saisons durant lesquelles l'énergie va s'intérioriser et devenir plus profonde. Pour cela, il convient de manger des aliments dont la nature et la saveur correspondent à celles de la Rate et de l'Estomac : doux & neutre.

Ce sera également le moment d'abandonner les crudités qui alourdissent la digestion et qui font dépenser trop d'énergie à la Rate et à l'Estomac.

 

Voici 2 recettes qui vous permettront de faire le plein d'énergie:

 

Tarte aux Figues, Miel & Amandes

 

  • 200 gr de pâte feuilletée
  • 20 figues mûres
  • Miel


Crème d'amandes:

  • 100 gr d'amandes en poudre
  • 50 gr de sucre glace
  • 50 gr de beurre en pommade
  • 1 œuf

La recette:

  1. Étaler la pâte, la disposer dans un moule et la précuire.
  2. Dans un saladier, mettre la poudre d'amandes, le sucre glace et le beurre en pommade : mélanger au fouet.
  3. Ajouter l’œuf et bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une crème homogène.
  4. Napper le fond de la tarte avec la totalité de la crème d'amandes.
  5. Disposer sur la crème les figues entaillées d'une croix.
  6. Napper chaque figues d'un filet de miel.
  7. Enfourner à four chaud, 180 C° pendant 25 minutes environ.

Rôti de porc aux pommes de terre


Ingrédients :

  • Rôti de porc d'1kg environ
  • 750 gr de pommes de terre (de préférence de la ratte)
  • ail, thym, huile d'olive


La recette:

  1. Préchauffer le four à 180 C° (th6)
  2. Mettre le rôti dans un plat : saler et poivrer.
  3. Disposer les pommes de terre autour du rôti avec l'ail et le thym
  4. Ajouter un fond d'eau et un filet d'huile d'olive
  5. Enfourner pendant 1H30

Bon Appétit!

Les aliments qui reboostent - Automne

L'Automne correspond à la 3éme saison en médecine traditionnelle chinoise.
Elle est associée aux poumons et au gros intestin.

L'automne fait suite à l'été indien (5ème saison) dont la sécheresse associée à l'humidité engendrent rhumes, rhinites, sécheresse de la gorge et des bronches, toux, diarrhées...

Alors comment renforcer son organisme afin de prévenir ces indésirables?

 

Les légumes

L'asperge

De saveur amère et de nature douce à tiède, elle humecte les poumons, calme la toux et dissipe les glaires

L'aubergine

Douce et fraîche, elle purifie la chaleur, fait circuler le sang, nourrit la peau et tonifie la forme physique.

Le concombre

Doux et frais, il élimine la chaleur du thorax, facilite la circulation de l'eau, neutralise les toxines, calme les douleurs et les gonflements de la gorge ainsi que les diarrhées.

Les épinards

Doux et frais, ils nourrissent le sang, sont hémostatiques, collectent le Yin et humectent la sécheresse.

La laitue

Amère, douce et fraîche, elle traite les accumulations de froid et les concrétions du feu des glaires (stagnation de l'énergie).

Le tournesol

Humecte les poumons, calme le foie, chasse le vent interne, élimine l'humidité et favorise la miction.

Les viandes

La caille

La caille tonifie les cinq organes, est utile au réchauffeur moyen, fortifie le QI, consolide les os et les tendons, augmente la résistance contre le froid et la chaleur, dissipe les accumulations de chaleur.

Le canard

Le canard nourrit le Yin, nourrit l'estomac, facilite la circulation de l'eau, élimine la chaleur interne.

Le lait

Le lait de brebis

Doux et tiède, le lait de brebis tonifie le souffle des poumons et des reins et harmonise le petite intestin (intestin grêle). Il traite les nausées et les vomissements ainsi que les régurgitations de l'enfant.

Le lait de vache

Doux et neutre, il tonifie l'énergie, nourrit les poumons, le cœur et l'estomac, ouvre l'appétit, humecte les intestins.

Il est indiqué dans les états de faiblesse de l'organisme dus au surmenage.

Les fruits

L'abricot

Il humecte les poumons, arrête les dyspnées, produit les liquides organiques, apaise la soif.

La figue

Douce et neutre, la figue tonifie les poumons et consolide l'estomac, purifie les intestins, supprime les œdèmes, neutralise les toxines.

Le kaki

Il élimine la chaleur, humecte le poumon, calme la soif.

La mandarine et l'orange

La mandarine et l'orange ouvrent l'appétit, harmonisent le souffle, apaisent la soif et humectent les poumons.

 

La poire

Douce, légèrement acide et fraîche, elle produit les liquides organiques, humecte la sécheresse, élimine la chaleur et dissipe les glaires.

Le raisin

Il tonifie le souffle et le sang, fortifie les tendons et les os, favorise la miction, calme la toux due au vide des poumons, les transpirations avec palpitations et peur, les douleurs rhumatismales.

 

 

Claudia Sartori Maréchal

L'été : rafraîchir & hydrater!

Pendant l'été, l'activité vitale est à son maximum, la vie s'épanouit pleinement.

C'est une période où fruits, légumes et céréales sont produits en abondance. Chez l'homme comme dans la nature, l'élément Feu est à son maximum. L'expansion de l'énergie vitale est à son comble. L'élément Feu est en relation avec le cœur, c'est pourquoi, pendant l'été, l'être humain est plus enthousiaste et ouvert à la communication!

Pendant cette saison, il conviendra de consommer des aliments légères et faciles à digérer. Les fritures et graisses animales sont à éviter car elles font stagner la Chaleur dans le corps et cela finit par provoquer de nombreux déséquilibres énergétiques.

Au moment où l'élément Feu (ascension, Chaleur) est en pleine expansion, le mouvement opposé, celui de l'Eau (descente, Froid), voit au contraire sa présence réduite au minimum.

Les Reins, associés à l'élément Eau, ont pour fonction de gérer les Liquides Organiques du corps. Pendant l'été, l'énergie se réchauffe et des quantités importantes de Liquides Organiques sont perdues à cause de la transpiration. Il convient par conséquent de contrebalancer la perte des liquides organiques occasionnée en consommant davantage les aliments de nature fraîche ou froide et de saveur douce, salée ou acide, comme la pastèque, le melon, les pommes, les épinards, les artichauts, les aubergines, le céleri, la rhubarbe, les carottes, le concombre, les abricots et les pêches.

Comme nous venons de le voir, au moment où l'élément feu est à son maximum, l'élément eau est à son minimum. Les reins, liés au dynamisme de l'élément Eau, sont le lieu d'origine de l'énergie de défense Wei QI. Cette énergie défensive qui est élaborée puis distribuées par les poumons, circule à la périphérie du corps, au niveau de la peau et des poils.

Elle est chargée de protéger le corps des attaques climatiques extérieures. Pendant l'été, la source d'énergie de défense située dans les reins (élément Eau) étant moins forte, l'énergie de défense est rendue vulnérable. Beaucoup de "refroidissements" estivaux sont dus à cette vulnérabilité accrue aux changement climatiques brutaux (différence de température jour/nuit, climatiseur...).

Au niveau alimentaire, l'introduction excessive d'aliments réfrigérés peut favoriser l'apparition de rhumes ou de diarrhée surtout lorsque les aliments sont consommés le soir. Ces symptômes signent l'envahissement du corps par l'énergie très froide que contiennent les glaces ou les boissons réfrigérées. Attention à ne pas abuser de ces produits.

Voici deux idées de recettes!

GASPACHO MELON, PASTÈQUE, GINGEMBRE

 

Pour 4 personnes :
Temps de préparation : 15 mn.

Ingrédients :
- 1/4 de pastèque (de préférence sans pépins).
- 1 melon mûr.
- 1 morceau de gingembre de 2 cm.
- Quelques feuilles de menthe pour la déco.

Pelez la pastèque et le melon et coupez le tout en morceaux. Mixez. Râpez du gingembre et mélangez.

Décorez avec des feuilles de menthe.

 

TARTE AUX ABRICOTS ET NOIX DE COCO

 

Pour 8 personnes :

- 1 pâte feuilletée prête à l'emploi
- 6 abricots
- 100 g de noix de coco râpée
- 50 g de sucre en poudre
- 2
œufs+ 1 jaune
- 20 cl de crème liquide

 

  1. Dérouler la pâte feuilletée dans un moule à tarte, couper le surplus et piquer le fond.
  2. Couper les abricots en deux et les dénoyauter, ensuite les couper une nouvelle fois en deux.
  3. Dans un saladier, fouetter les œufs et le jaune avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  4. Ajouter la noix de coco, délayer avec la crème liquide et bien mélanger.
  5. Verser sur le fond de tarte et disposer les lamelles d'abricots sur la tarte.
  6. Cuire la tarte environ 30 min th°7. (couvrir avec un papier aluminium en cours de cuisson, pour éviter que la tarte soit trop dorée).

 

BON APPÉTIT !

 

 

 

Claudia Sartori Maréchal