Conscience & Enfance

 

Nous sommes UN, tous reliés par la même énergie universelle, partageant le même espace : la planète Terre. Ce qui retentit sur l'un, retentit inévitablement sur l'autre. Cette unité se décline sur différents plans, elle concerne également la relation entre le corps , le mental et l'esprit.

Sans cette unité il y a déséquilibre.

Déséquilibre qui peut se manifester de différentes façons :

 

  • douleurs physiques, problèmes de santé

  • perturbations émotionnelles et mentales

  • Coupure avec notre ouverture à la conscience, avec notre intuition, avec notre être véritable, notre essence.

Lorsque nous arrivons au monde, nous SOMMES. Dans la plus grande simplicité, unis au Tout. Nous VIVONS sans nous soucier de ce que pensent les autres, nous EXPRIMONS nos besoins, émotions et ressentis de façon claire et sans hésitation, nous nous ACCEPTONS exactement comme nous sommes et nous SAVONS ce que nous voulons.

Notre conscience est totale.

15 années d'expérience auprès des enfants, m'ont permis de constater que cette plénitude ne dure pas longtemps. Très vite l'éducation reçue impose des schémas, tout comme la société et l'entourage et nous fait perdre petit à petit le contact avec notre essence. Nous commençons à douter et à nous identifier à ces schémas. Ceci fait partie du chemin. Mais cela ne veut pas dire que nous sommes perdus à tout jamais. Cette conscience ne disparaît pas, elle est à l'intérieur de nous, le travail sera donc de la faire revivre. Beaucoup d'outils existent aujourd'hui et de plus en plus de gens remettent en cause leurs propres schémas et aident ainsi les générations futures à apprendre à rester d'avantage fidèles à elle-même. La place de l'enfant a aussi changé et de nombreuses réflexions sur la façon de communiquer ont vu le jour.

L'école devrait assurément ajouter des modules à son programme en matière « d'éducation ». Alors quand l'occasion se présente de travailler avec les élèves d'une classe, il n'y a plus à hésiter !

Le travail que je vais vous présenter est celui réalisé avec une classe de Grande Section de maternelle.

 

L'AMOUR

Tout commence avec un livre intitulé « ce n'est pas ce que tu possèdes qui compte ». Pour aborder le thème, il a fallu romancer un peu...

Nous voilà donc partis dans le monde où un magicien pris de colère, prononça une formule qui fit disparaître toutes les choses ! Les classes n'avaient plus tables ni chaises, les routes étaient vides et même dans les chambres des enfants il n'y avait plus aucun jouet !

Mais que resterait-il donc si toutes les choses disparaissaient?

« rien , il ne reste plus rien ! », « tout est vide ! » ou « on ne peut même plus jouer ! ». Jusqu'à ce qu'un enfant réponde « il resterait quand même nous ! ».

Et oui !

Alors la réflexion s'est poursuivie parce que si nous ne sommes pas ce que nous possédons, qui sommes-nous alors ?

- « on est des filles et des garçons »

- « moi je m'appelle Thomas »

- « on est des Êtres humains »

Et qu'est-ce que c'est un Être humain ?

- « euh... »

- « c'est quelqu'un qui vit ! »

Et qu'est-ce ça signifie être vivant ?

- « c'est quand on bouge : »

- « c'est quand on parle ! »

Pourtant une fleur c'est vivant et ça ne parle pas !

- « un Être humain ça a un cerveau ! »

Ah oui, dites-moi ce qu'il y a à l'intérieur de nous ?

- « il y a les os et le sang »

- « les muscles, moi j'ai beaucoup de muscles ! »

- « les dents et la langue »

Et quoi d'autre ?

« le cœur »

Le cœur, il est important celui-là ! Et qu'est-ce qu'il y a à l'intérieur du cœur ?

- « ... »

Quand est-ce qu'on dessine des cœurs ?

- « C'EST QUAND ON EST AMOUREUX !!! »

Mais oui ! Alors qu'est-ce qu'il y a à l'intérieur du cœur ?

- « l'amour ? »

Mais oui ! L'amour !

À l'intérieur de nous il y a l'amour et pourtant on ne le voit pas, on ne peut pas le toucher, on ne peut pas l'acheter mais il EXISTE ! On peut le sentir, il est là depuis toujours et il ne s'arrête jamais si on le décide.

QUOI D'AUTRE ?

Puisqu'il y a l'amour à l'intérieur de nous, il y a sûrement d'autres choses qui vivent en nous et qui ne se voient pas ?

De fil en aiguille, la discussion s'est portée sur l'activité principale des enfants et autour du questionnement « de quoi a-t-on besoin pour jouer ? ». Il est étonnant de constater qu'à seulement 5 ans, les premières réponses portent toujours sur l'aspect matériel qui semble déjà indispensable, « pour jouer on a besoin de jouets », or à la question « que faites-vous dans la cours de récréation ? » et « à quoi jouez-vous ? » un début de prise de conscience semble enfin émerger. Force est de constater que les jeux de la cour de récréation ne requièrent aucun matériel. « Cache-cache », « chat-couleur », « chat glacé », jouer à la maîtresse ou à la marchande mobilisent tout autre chose ! Et cette chose s'appelle l'IMAGINATION. Et qu'est-ce que l'imagination ? « c'est quand on invente des choses dans sa tête », « on voit des images ». Ce sont l'imagination et la PENSÉE qui permettent de CRÉER toutes sortes de choses ensuite. Tout comme l'amour, l'imagination, la pensée et la créativité ne se voient pas, ne se touchent pas, ne s'achètent pas et pourtant elles existent ; et non seulement elles existent mais sans ces quatre éléments « vivre » serait impossible ! Ces choses vivent à l'intérieur de nous et elles ne s'arrêtent jamais si on le décide, ce sont elles nos vrais trésors.

Mais qui sommes-nous exactement alors ? Nous sommes ce qui en nous vit et ce que nous décidons de faire vivre. Ce ne sont pas nos habits ou nos possessions qui nous définissent.

Alors après une séance de respiration et d'intériorisation grâce aux méditations de « calme et tranquille comme une grenouille », j'ai demandé aux enfants de trouver 4 choses qu'ils sentent avoir à l'intérieur d'eux et qui les définissent pour l'instant.

TOUT LE MONDE A BESOIN D'AMOUR

Nous avons lu un livre qui s'appelle « les mots doux » autour duquel la discussion s'est engagée. À quoi servent les mots doux ? « à dire qu'on aime », « à être gentil », « à faire plaisir ».

Deux axes se sont donc dégagés. Le premier sur la notion de « plaisir »et sur le fait « d'être gentil », le deuxième sur le fait de dire « qu'on aime ».

Qu'est-ce que faire plaisir et qu'est-ce que être gentil ? À qui est-il important de faire plaisir et avec qui faut-il être gentil ? Il est indéniable que l'enfant de 5/6 ans cherche à faire plaisir aux autres et à être gentil avec les autres. La « bonne éducation » nous apprend qu'il faut être sage et gentil avec les autres et qu'il faut faire plaisir aux autres. En résumé, il faut d'abord être « aimé » par les autres. Le paradoxe de l'enfance est de jongler entre une ouverture à la conscience encore bien présente et la dépendance aux adultes, aux autres et à leurs règles. Cela d'ailleurs reste souvent valable même après. Voilà pourquoi il est important de refaire prendre conscience aux enfants que pour aimer les autres et pour s'aimer ensemble, il faut d'abord S'AIMER SOI-MÊME. Voilà pourquoi regarder ce qu'il y a à l'intérieur de soi est si important. L'avantage de l'enfant est qu'il accepte facilement toutes les facettes qui le constituent. De cela découle le fait qu'il faut donc aussi penser à se faire plaisir et à être gentil envers soi-même.

Cette belle aventure nous a amené a créer une histoire sur fond musical que vous pouvez découvrir ci-dessous. Nous avons fait vivre notre créativité et notre imagination. Nous avons pensé, ri et vécu beaucoup d'émotions ! Tout cela dans le respect et l'amour !

MERCI !

Télécharger
Marguerite & Roselia.wav
Fichier Audio Wave 64.0 MB

 

 

 

Claudia Sartori Maréchal

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    theard (mardi, 03 novembre 2015 10:42)

    MERCI merci merci